La Précommande

Le concept de la précommande prend de l’ampleur, de plus en plus de boutiques et secteurs la proposent, et pour de bonnes raisons. T’inquiètes pas c’est pas un gros mot, juste en changement majeur dans les habitudes de consommations. On te fait un topo. 

LA PRÉ-PRÉCOMMANDE 

Les premières précommandes observées par nos petits geeks datent du début des années 2010. Les amoureux bien renseignés sur certaines licences réservaient des jeux encore en développement, qui ne sortiraient que quelques mois plus tard. C’étaient souvent des béta testeurs et ils pouvaient bénéficier de réductions et de contenus exclusifs pour les récompenser de croire en le projet (en plus d’une arrivée anticipée du fameux jeu). Bien évidemment, ça arrangerait n’importe qui de ne pas avoir à se battre dans le magasin le jour de sa sortie ! 

Aujourd’hui, le principe s’est étendu à de nombreux secteurs, dont celui du textile. Le but est de proposer une gamme de vêtement en avance et dont la production ne commencera que lorsque le nombre minimum de commande sera atteint. Les marques qui la proposent le font généralement pour de produits de qualité et dont le nombre d’exemplaire sera limité. Même les marques dominantes s’y mettent pour paraître plus éthique et éco-responsable (tu connais dès qu’il faut se faire bien voir …). 

AVANTAGES DURABLES DE LA PRÉCOMMANDE  

Il existe plusieurs façons de la mettre en place, autant dans la stratégie produit que dans le marketing, mais les avantages sont indéniables par rapport à la routine production/boutique. En fait, le premier modèle challengé c’est le stock. Un magasin commande sans cesse de nouvelles pièces dans l’espoir de les revendre, et se retrouve presque toujours avec des surplus. Une fois passé de mode, ses 2 “uniques” solutions sont de les écouler en organisant des soldes ou de les jeter. Oui, avant de se faire salement bâcher, les grandes marques préféraient largement se débarrasser des invendus que de les donner. Avec la précommande, PAS de stock. 

Les soldes aussi disparaissent ! Seuls les produits commandés, donc sûrs et certains de trouver un refuge, sont vendus. Comme pour les jeux, il y’aura certainement une petite remise par rapport au prix en magasin. Du coup pas de gaspillage, pas de rejet de CO2 inutiles des vêtements brûlés sans avoir servi, et des économies considérables de matières. 

Une fois confectionnés, les vêtements sont envoyés groupés au plus proche de leurs destinations finales plutôt qu’un par un. De plus, la majorité des marques qui proposent la précommande s’engagent dans des démarches durables et éthiques. Tu peux être sûr de 2 choses : soit c’est quali, soit ils ont pensé à leur impact sur l’environnement avant de choisir cette option (souvent les 2 !). 

AVANTAGES POUR LES MARQUES 

Maitriser les couts  

Le plus avantageux avec la précommande, c’est que le vêtement est acheté avant d’être produit. La marque n’a donc pas à avancer l’argent et n’aura pas un énorme trou dans sa trésorerie. Elle ne récupèrera que les bénéfices, en enlevant la matière, la confection et l’envoi (plus 2-3 trucs chiants genre taxes, commissions de la plateforme, …). Suivant la vitesse à laquelle démarre la production, ça lui permet aussi de prévoir un nombre de vente sur l’année par produit et d’adapter sa stratégie en conséquence. Surtout si la marque fonctionne en précommande ET en stock ! 

Voir ce qui fonctionne  

Si une marque propose une ou plusieurs pièces en précommande, elle peut ensuite analyser ce qui plait le plus/moins. Ça lui permet de savoir où concentrer ses efforts et faire du développement, proposer plus de vêtements/coloris dans ce style ou en abandonner d’autres. Selon la tendance qui se dégage, la marque peut choisir de se positionner sur un marché en particulier et en faire son point fort même si ça dévie du plan de base. Ou même proposer ses pièces populaires en stock. 

Exposer un projet 

Il existe plusieurs types de précommandes. Les marques déjà en place peuvent autant proposer de payer pour valider comme de payer une fois que la limite est atteinte. Le défaut de ce paiement différé est que l’acheteur peut se rétracter avant la commande. À côté de ça, on trouve le crowdfunding ou financement participatif, souvent utilisé par les marques naissantes. C’est l’occasion de présenter un projet bien ficelé mélangeant style, engagement et éthique, et de chercher des financements auprès de ceux qui recherchent la nouveauté avant la tendance. 

Être proche de sa communauté 

Du fait des longs délais de livraison, il faut faire des updates aux acheteurs. C-à-d les initier au principe de la précommande et à cette nouvelle habitude de consommation. Ils connaissent les enjeux et soutiennent l’action. Mais ils peuvent aussi participer à créer la pièce de leur rêve, donner leur avis sur ce qui est déjà sorti et comment l’améliorer, et même faire des dons pour aider le projet. En bref, ils s’investissent davantage que s’ils allaient satisfaire leurs compulsions en magasin et créent un véritable lien avec la marque, un partenariat durable

La précommande est un outil de différenciation qui se base sur la confiance et le durable. Ce n’est pas le plus simple à mettre en place car la majorité des usines demandent un nombre considérable de pièces pour démarrer une production et il est parfois dur à atteindre. Il faut réapprendre à attendre et être prêt à choyer son vêtement. 

PS : Vindical compte aussi fonctionner en précommande. Soyez patients, on arrive. 

Pour aller plus loin :

Aucun commentaire

Poster un commentaire